jeudi 28 février 2013

A cloche pied (ou presque)

Il y a des fois, ou un petit vent de folie me traverse et ça fait du bien!
C'est un tout tout petit grain de folie, mais pour moi il a été synonyme de liberté et de casse de la routine quotidienne.

Bref, reprenons depuis le début.
L'autre jour je regarde le reportage "Des racines et des ailes" en pointillé, tout en trifouillant sur le net, je ne sais plus quoi. Et à un moment donné, je suis restée scotchée sur la fabrication des nouvelles cloches de Notre Dame, à l'occasion de ses 850 ans! Forcément, le côté artisanal et manuel m'a toujours un peu fasciné. Et à la fin du reportage, ils précisent que les cloches sont visibles jusqu'au 25 février.
Du coup, paf ! La graine avait été mise dans ma petite tête.

Alors la semaine dernière je me suis dit :
sachant que je pars entre 7h30 et 7h45 de chez moi, que je dois arriver au taf en évitant les problèmes de transport, que je dois rentrer rapidement chez moi le soir pour ma deuxième journée de Maman et que Notre Dame est ouverte de 8h à 18h45 au public et que ce n'est pas sur mon chemin et que le 25 du mois est dans moins de quinze jours et que les prochains week-end sont pris, je fais comment?
L'équation de la mort-qui-tue. Mais bon, je n'ai pas fait des études scientifique pour rien.

Bref, j'ai décidé de faire un crochet avant d'aller au travail pour aller les voir. Et je vous ai ramené de jolies photos (sauf que je ne sais toujours pas choisir...)

Made in France, s'il vous plaît!







Le Saint "de chez moi" :-)





Le parvis quasi vide !

Les portes de Notre Dame... et sa ferronerie

J'en ai aussi déduit que, si j'avais le courage, je visiterai bien les monuments au tout petit matin, quand ni les touristes, ni les parisiens ne sont pas encore là, mais que la lumière du jour est présente. Cette impression de savourer le temps qui passe et de le déguster quasiment rien que pour soi est absolument délicieuse.

Sinon, j'avais une question existentielle : comment monte-t-on ces cloches tout en haut? Il y a une réponse ici.
Et on pourra les écouter le 23 mars prochain : prenez note :-)
Rendez-vous sur Hellocoton !

samedi 23 février 2013

Patate, toi-même!


Ça faisait longtemps que je ne m'étais pas vu embrigader dans une chaîne à l'insu de mon plein gré. Cette fois-ci, c'est Elooooody qui me donne du boulot. (la dernière fois, c'était la Princesse pour le dico, et la fois d'avant c'était Petit Louis pour la radio des blogueurs et aussi pour ma toute première fois, c'était pour mon portrait chinois - j'arrête là, sinon, on va croire que je fais une chaîne interne à mon propre blog ! )
Et Homer a décidé de m'en rajouter un peu aussi (j'imagine que c'est ça le début de la popularité :-) )

Comme je suis disciplinée et sage, je réponds à cette chaîne, et je m'efforce de le faire correctement, en énonçant tout d'abord les règles:
"La marche à suivre est simple. La plupart du temps, une ou plusieurs questions nous sont posées. Le blogueur doit y répondre et envoyer son article à d’autres blogueurs. Ils y répondent et envoient eux aussi l’article à d’autres blogueurs, etc .Il faut poster les règles sur le blogs, répondre aux 11 questions et inventer 11 nouvelles questions puis partager le tag avec 11 personnes en mettant un lien vers leurs blogs et leur annoncer la nouvelle!"

Bon, maintenant, place aux 11 questions d'Elooooody ...
1.  Si tu avais le choix entre avoir les doigts recouverts de glu en permanence ou être suivi(e) par des canards toute ta vie et partout (j'ai bien dit partout), que choisirais-tu?
Euh… les canards, j’ai besoin de mes mains pour continuer la poterie. Au pire, les canards, je les enduis de terre, je fais « sécher », puis je cuis le tout, et je devrai avoir la paix. D'ailleurs, il faut voir si je ne peux pas les  mettre au four directement pour les manger...
2.  Es-tu plutôt slip ou caleçon?
C’est sûr que ça va changer la face du monde que de le savoir... J'oserai surprendre mes lecteurs et lectrices (Maman, c'est de l'humour, hein !) en disant que l'important c'est ce qu'il y a en dessous...
3.  François Hollande et Valérie Trierweiler devraient-ils se marier pour arrêter de perturber les protocoles des pays qu'ils visitent?
Je m’en fous et contrefous. Du moment qu’ils font leur « job ». Mais si il fallait vraiment choisir, je dirais que non, ou, en tout cas, pas pour satisfaire les protocoles : c'est une affaire privée.
4.  Es-tu pour ou contre les FEMEN?
Je préfère le côté féministe de Elooooody. (dis, c’est bon comme réponse ?)
5.Quelle est la dernière manif à laquelle tu as participé?
… Peut être que je vais être damnée… mais je n’ai jamais participé à une quelconque manifestation. Ou alors par la pensée.
6. Que choisirais-tu si on te proposait des tripes à la mode de Caen ou des lasagnes Findus au cheval?
Peut-être lasagne. C’est pas si mauvais, le cheval, non ?
7.  Je viens de mettre au point des lunettes qui permettent de voir les gens nus, tu en veux un exemplaire?
Tu veux dire, que cette lunette permet de mettre les gens nus ou de les mettre à nus ? La nuance est d’importance. De toute façon, sans dispositif de correction, je n’y vois rien.
8. Tu as le choix entre un concert de Metallica et un spectacle de Gad Elmaleh, tu vas où?
Euh. Gad Elmaleh. Metallica, je ne connais pas bien (je suis trop jeune, c’est pour ça :-) )
9.  Es-tu favorable à des campagnes de publicité contre l'impuissance ou l'incontinence des hommes comme c'est déjà le cas pour les tampons et mycoses vaginales des femmes?
Ah oui. Y a pas de raison qu’il n’y ait que moi qui doive expliquer ça aux enfants.
10.  Est-ce que PPDA va finir chauve?
Ça se trouve, c’est déjà le cas. En tout, cas, ça peut pas aller en s’améliorant.
11.  Question raccord avec le titre de ce billet: Isn't it?
Euh, rassure-moi, c’est parce que tu n’avais pas d’inspiration que tu as posé cette question sans sens… pas parce que tu t’es coincée le doigt en montant ta cuisine ?

Et les 11 questions de Homer :
1/ Penses-tu que Pistorius devrait prendre ses jambes à son cou? Pfff... Bonne question. Merci de l'avoir posée. J'en sais fichtre rien.
2/ Si tu avances et tu recules, comment veux-tu que j'enlève mon pull? Tu cherches aussi une rime en "ul"? Euh, alors... avec des spatules.
3/ Que penses-tu des montants faramineux des salaires et transferts dans le football? La même chose que Hiéléna. Je cite : "Ils gagnent trop de fric [...] Et puis je ne vois pas l’intérêt de courir à 22 pour se piquer un ballon, alors qu'il y en a à 20 euros à Carrouf !"
4/ Ton fils/ta fille aime aller au zoo: peux t-on dire qu'il/elle est zoo-phile? Euh. non.
5/ Pourquoi la St Valentin ne tombe jamais un Vendredi 13? Parce que sa fête est le 14 février, patate!
6/ Selon toi, le Pape doit-il se mettre au point de croix? Non. 
7/ As-tu un jour envisagé de passer des vacances dans le Pas-de-Calais? Alors comme je suis nulle en géographie, j'ai regardé une carte pour voir un peu plus précisément ce coin. Et en fait, j'ai déjà passé des vacances dans le Nord-Pas-de-Calais, à Berck avec ses longues plages. Je suis une fille bien, hein Homer! Sinon, à Cambrai, il doit y avoir des bêtises à déguster...
8/ Quel est ton vin préféré, Vin Diesel mis à part? Je suis nulle en vin, mais je le bois volontiers. 
9/ Pour ou contre les tickets resto? ça dépend. Si t'as accès à une cantine qui n'accepte pas les tickets resto et qui pratique un tarif déjà réduit ça a un intérêt modéré.
10/ Cette chaîne te donne t-elle l'inspiration pour rédiger d'autres billets pour ton blog? Non. Mais c'est amusant. (de temps en temps, hein, pas tout le temps!) 
11/ Pourquoi onze questions? Parce que c'est un nombre premier. (et paf, vous irez réviser ce que c'est!)

Bon, et à mon tour de poser 11 questions et de filer la patate... qui sera tiède car je ne vais pas la refiler à grand monde, car tout le monde s'est déjà déchirer la patate.
1.     Faut-il supprimer le bac ?
2.     Quelle est la première chaîne à laquelle tu as répondu et avec laquelle tu as saoûlé tes lecteurs (et ceux que tu as tagués) ?
3.     Connais-tu la blague des patates qui traversent une rue?
4.     Quel animal fait "BWAAAAH !"?
5.     Le RER a-t-il bien roulé ce matin? A défaut de prendre le RER, as-tu eu des problème relatifs aux transports ce matin?
6.     Quelle activité as-tu le vendredi après-midi (hormis de jouer au Kessekessé)?
7.     Qu'est-ce qu'un nombre premier? (au moins, je suis sûre que vous irez réviser ! :-) )
8.     Potage ou potache? (... ou papotage, bien sûr :-) ) 
9.     Si tu voulais qu'on te pose une question, ce serait laquelle?
10. Et donc?
11. Ouf. Soulagé? - moi oui :-)

Je refile la patate à pas grand monde, car beaucoup de monde l'a déjà eu une fois ou deux... Mais Shanilara, je suis sûre qu'elle ne l'a pas eu... alors, c'est pour toi! Et Béalapoizon aussi !!! Je l'aurais bien refilé à d'autres qui l'ont déjà eu, mais bon... après c'est usant. Mais si vous voulez reprendre la flamme, n'hésitez pas!
Rendez-vous sur Hellocoton !

lundi 18 février 2013

Bleu joyeux

Ma moitié arrive toujours à me surprendre là où je ne l'attends pas.
Samedi, comme chaque trimestre, j'avais poterie au club, de 10h à 14h. J'en ai profité pour faire découvrir cela à mon Grand. Pour des raisons organisationnelles, ma Moitié revenait me chercher à 14h.
Je pensais revenir chez nous.
Et puis, non. Ce n'était pas la bonne direction. J'ai cru un instant que c'était le GPS qui faisait n'importe quoi.
Mais en fait non.

Direction l'ouest, côte Normande.
Un temps radieux. Un ciel bleu, bleu, bleu. De l'air iodé. Des enfants ravis dans le sable ...
Et l'envie de partager ces belles images.
Tout simplement.

Je n'ai pas de cerf volant, mais c'est une jolie preuve de ciel bleu...





Et Elooooody attendra un moment avant que je rende ma copie. J'ai des priorités :-).
Rendez-vous sur Hellocoton !

mardi 12 février 2013

Une journée, presque comme les autres...

Ce week-end, je n'étais pas tellement inspirée pour raconter quelque chose ici. Ni sur la poterie (et pourtant, je pourrai), ni sur autre chose. Peut-être le froid qui m'engourdit un peu.
Mais ce matin, je me suis presque demandée si ce n'était pas prémonitoire: je viens vous raconter ma loooongue matinée... dans les transports.

Ça faisait longtemps que je n'en avait pas parlé. Mais je vais tâcher de faire court, car c'est plutôt banal et profondément ennuyeux.

source image : www.monaulnay.com

J'ai pris le RER B depuis ma gare de départ, à Aulnay-sous-Bois en montant dans le rer de 7h55, un direct Gare du Nord. 
J'aurais dû me méfier, car, un peu avant, dans le haut-parleur de la gare ils annonçaient que le trafic était "correct" (porteur de poisse, va!). Le genre de discours qu'on entend peu. Ça ne veut pas dire que ça roule toujours mal, mais qu'on nous annonce rarement que tout va bien, quand tout va bien...
Entre La Courneuve et Stade de France, le train s'arrête. Annonce du chauffeur: "notre train vient d'avoir un accident grave de personne, les pompiers ont été appelés". Il était environ 8h10, je crois.
Pas de chance : j'avais oublié de recharger mon "précieux". J'ai juste eu le temps de prévenir ma Moitié qui était derrière moi et mes collègues (et twitter, car c'est important de prévenir le monde entier :-) )
Par chance : il restait un strapontin pour moi dans le wagon (juste un seul)
Je n'étais pas énervée.
Je n'étais pas impatiente.
C'était comme ça. Le chauffeur fait ce qu'il peut et nous a plutôt bien informés. Arrivée des pompiers, de la police, annonce du changement de conducteur, attente du "technicien judiciaire"...
Je m'amusais presque des gens qui bougonnaient, des gens qui voulaient voir en se levant pour mieux regarder derrière les fenêtres...
Nous avons fini par repartir et je suis arrivée à Stade de France à 9h45.
Il a fallu changer de train. Je n'ai pas compris pourquoi. Mais soit, changeons.
J'arrive à gare du nord à 9h50. Bon. Il me manque une station avant Châtelet, ma correspondance. Une toute petite station.
Là, oui, j'avoue, j'ai perdu patience. On nous annonce qu'on ne repart pas tout de suite à cause de l'accident grave de voyageur qui était à présent derrière moi. C'est rageant. J'ai froid. J'ai une vessie pleine. Je suis fatiguée. Il ne repartira qu'à 10h. 10 longues minutes. Les 10 minutes de trop pour ma patience.
Je suis arrivée au travail à 10h45... soit environ presque 3h de transport, porte à porte.

La semaine commence bien.
Rendez-vous sur Hellocoton !

samedi 2 février 2013

Et si vous aviez envie de faire de la poterie?

Pour avoir envie de faire de la poterie, il faut avoir envie de créer, avoir envie d'essayer... et savoir où se tourner pour tenter l'aventure!

Déjà, pour ceux ou celles qui se disent "j'y arriverai pas, je ne suis pas doué(e)" : STOP. Tout s'apprend, surtout si on a la motivation et l'envie! Le seul problème c'est qu'il faut trouver un lieu adéquat et qui correspond à ce qu'on veut faire et ce qu'on aime... et éventuellement à un budget...

Alors je voulais livrer ici ma petite et modeste expérience en matière de clubs.

Ma petite histoire
Tout a commencé en flânant dans une boutique de poterie artisanale de Cressensac en Auvergne.
J'ai dit à ma Moitié:
"ça me dirait bien de savoir en faire" (des pots).
Il m'a répondu :
"bah, pourquoi pas?".
Il avait là créé l'étincelle du possible. L'idée initiale lancée en l'air ne pensait pas trouver d'écho. Je ne pensais même pas pouvoir en faire un jour, car il faut du temps, mais surtout du matos, une personne qui vous apprend, etc... Plus tard, j'en parlais à une de mes meilleures amies qui me dit: "Ah, mais regarde, dans les MCL ou MJC tu peux en faire, parfois, renseigne-toi!".
Euh, oui, c'est quoi ça? 
MCL = Maison de la Culture et des Loisirs
MJC = Maison des Jeunes et de la Culture
Et voilà où j'ai commencé à faire de la poterie : dans la MJC de Grenoble, où j'ai fait une partie de mes études. Et ça m'a plu, et j'y suis restée... jusqu'à ce que je sois obligée de déménager pour trouver un job (et rejoindre ma Moitié !)... et donc, depuis 2005, j'ai rejoint la MCL pierrefittoise où je suis encore.
Et cette année, j'ai failli me demander si je ne changerai pas pour le club qui existe dans la ville où j'habite, Aulnay-sous-Bois... D'ailleurs, ce n'est pas vraiment un club... c'est une école d'art !
Mais j'ai des attaches avec les gens... 
Bah, oui, un club, ce n'est pas que faire de la poterie! C'est aussi se retrouver avec d'autres gens qui viennent d'horizons différents, qui ont une manière de créer différente, et qui permettent d'échanger, tout simplement.
Et cela ça vaut au moins tout autant que ce que je crée.

Alors quelles sont les choses qui permettent de se décider avant de choisir un club ou un autre (si on a le choix!)

Ce qui me semble important
Bon, puisque je sens que c'est une question importante, il faut que je réponde à la question budget. Je ne vais pas le nier, cette activité, même au sein d'un club coûte relativement cher. Mais il faut rapporter cela aux coûts de l'animateur ou animatrice, et surtout aux prix de la terre, des émaux et oxydes (qui coûtent assez cher!) de l'électricité du four, etc...
Souvent, dans les clubs, il y a 2 prix, selon que vous êtes habitants de la commune où le club se situe ou non. A titre d'exemple, je paie environ 400 euros annuels dans mon club (je suis "extérieure"). Je sais qu'à Aulnay, ça serait nettement plus avantageux pour moi, car c'est moitié moins cher (si mes souvenirs sont bons).

Mais surtout ne pas regarder que le prix. Surtout déplacez-vous pour voir de vos propres yeux le club! C'est juste vital. Et discuter avec l'animateur en vrai, pas au bout d'un téléphone. Ça vous permettra de "sentir" l'ambiance et de poser les éventuelles questions que vous n'auriez pas eu sans voir.
Vous allez me dire : "j'y connais pas grand chose, je ne vois pas trop quelles questions je pourrai poser..."

Alors, voici dans le désordre ce qui me semble important à regarder et/ou à demander :
Le matériel
Il est intéressant de savoir quels types de terre sont utilisés : grès, faïence... et si vous n'y connaissez rien, c'est l'occasion de demander ! Il est également utile de savoir si il y a une grande variété d'émaux disponibles, d'oxyde, etc... Au début, c'est sûr, vous serez content avec un bout de terre et quelques émaux, mais bon, si on a plus de choix, c'est mieux non?
Dans le matériel, il est aussi bon de noter de combien de tour le club dispose... surtout si votre objectif est de maîtriser l'art du tour, pour refaire la scène de Ghost! :-). Par exemple, à Grenoble, il n'y avait qu'un tour... résultat, je n'y ai quasiment jamais touché...
N'omettez pas de demander si le prix est tout inclus terre et émaux compris (j'ai entendu dire que ce n'était pas toujours le cas - c'est fou, non?!

Les créations
Une fois dans le club, vous allez créer, fabriquer, concevoir ! N'oubliez pas de demander si vous êtes contraint de vendre une partie de ce que vous créer ou bien si vous récupérez tout...

La liberté
Ce que j'aime dans mon club, c'est que je suis absolument libre de faire CE QUE JE VEUX! Du tour, ou bien, de la sculpture, ou bien du papotage (parce que des fois, fatiguée, sans inspiration, mais présente ! ) Je peux faire quelque chose pour le plaisir de faire du tour, pour une amie, pour relever un défi ou tout simplement, parce que j'ai une formidable idée qui me tient à coeur!
Après, peut-être que ça ne vous correspond pas. A Aulnay, il y a une thématique annuelle et il faut faire des choses en rapport avec ce thème (si j'ai bien compris). Je pense que ça peut être intéressant d'avoir une thématique : ça peut permettre d'explorer des horizons que l'on n'explorerait pas spontanément... (mais, moi, j'ai besoin de MA LIBERTE :-) )

Bref, si j'ai allumé l'étincelle du possible chez vous... foncez!
Rendez-vous sur Hellocoton !