dimanche 19 mars 2017

Labyrinthe

Suite à mon premier plat labyrinthe... j'ai récidivé.
Surtout que j'ai trouvé un site de génération de labyrinthe vraiment sympathique... Il eut été dommage de ne pas m'en servir!
J'ai donc fait une génération aléatoire de labyrinthe ici: www.mazegenerator.net
Pour tout dire, j'en ai fait plusieurs avant de me décider.

Ce plat, contrairement au précédent qui était en grès, est en faïence rouge. J'ai tourné ce plat, et ensuite, j'ai mis un engobe noir sur toute la surface intérieure du plat.
Et pour la première fois, je me suis ramené un peu de travail chez moi pour dessiner le labyrinthe.
Comme j'aime bien faire compliqué... je tiens à préciser que je n'ai pas juste fait un simple "calque" du dessin sur le plat... parce que je n'avais pas de quoi faire l'agrandissement nécessaire (et puis sinon, ce n'est pas drôle).
J'ai donc consciencieusement dessiné mes cercles concentrique très légèrement :




... puis dessiné les bouts de rayons qu'il fallait, révélant ainsi la couleur rouge de la faience :


Et... si vous regardez bien, j'avais fait une petite erreur... que j'ai corrigé après avoir pris la photo ci-dessus...

J'ai hésité un instant à mettre la solution... Puis j'ai changé d'avis.
D'ailleurs, au départ, je pensais ajouter de la faïence blanche dans les lignes du labyrinthe, et de mettre la solution en inscrivant une jolie citation, comme un fil rouge de l'extérieur vers le centre du labyrinthe... 
Je n'ai pas changé d'avis pour me simplifier la vie, mais simplement, parce que ça me plaisait finalement mieux ainsi.

Voici le plat après la première cuisson terre (incluant ma correction :-) ) :



L'avantage aussi de ce travail avec les engobes... c'est que je n'ai pas besoin de me casser la tête pour choisir l'émail... Ce sera une couverte transparente brillante !

Et voici le résultat final...

Une photo avec l'échelle (cette fois-ci une pièce de 50 centimes :-) ) :


Quelques photos au soleil du matin...




Et une petite dernière avec sa copine...


Je dois avouer que j'ai beaucoup aimé faire ces labyrinthes. Un joli travail de patience et de précision qui donne un résultat qui me plait bien.
L'idée du labyrinthe m'a aussi beaucoup plu. On peut s'y perdre ou trouver une sortie... tout un symbole...


Rendez-vous sur Hellocoton !

lundi 23 janvier 2017

Nouvelle année... et nouveau plat !

Nous sommes encore en janvier... et donc... Bonne année 2017 ! Je ne vais pas trop m'étendre pour vous souhaiter à tous et toutes de belles choses, car je ne suis pas très douée pour cela. Il y a juste une chose importante et qui peut paraître banale, mais je vous souhaite avant toute chose une bonne santé!

Pour bien commencer l'année, je vous présente ma nouvelle création sortie du four la semaine dernière!

Pour être encore dans le thème du "fil", je me suis lancée dans un plat plat en grès avec un dessin de labyrinthe dedans... en référence au fil d'Ariane qui permit à Thésée de sortir du labyrinthe du Minautore.
Cette idée me plaisait bien à plusieurs égards : j'ai réalisé ce plat au tour et je me suis encore bien amusée avec les engobes pour faire un motif précis avec un rendu que j'aime bien.

Trève de bavardages, voici quelques photos, toujours étape par étape... (ou presque, comme souvent)

Après avoir tourné le plat plat, j'ai mis un engobe rouge sur toute la surface, puis, un engobe noir sur deux anneaux.
Ensuite avec une pointe fine, j'ai commencé à réaliser mes différents motifs, afin de faire ressortir la couleur de la terre, grise quand elle n'est pas encore cuite, rose à la première cuisson et blanche à la dernière cuisson.


Là, je viens de finir de réaliser le motif central. vous reconnaîtrez peut-être l'inspiration de ce motif, directement recopiée du labyrinthe de la cathédrale de Chartres...



Voilà, ci-dessus, les motifs sont finis d'être tracés sur la terre, et le plat est prêt à être enfourné pour la première cuisson terre. Les motifs sur les anneaux noirs sont inspirés des frises grecques que j'aime beaucoup.



Et voilà le plat après la première cuisson terre ! Comme vous pouvez voir, le labyrinthe central ne se voit plus très bien, du fait que la terre est devenu rose. Afin que le contraste puisse de nouveau être bien visible, j'ai mis de l'engobe noir dans les rainures. C'est bien la facilité de l'engobe : on peut le mettre avant ou après cuisson !
Une fois ce travail minutieux réalisé, j'ai recouvert le tout d'un émail transparent brillant.


Et voilà, les motifs qui ont disparu... pour mieux réapparaître à la sortie du deuxième four, le four émail !

Roulement de tambour...

 Une petite photo avec un pièce de 1€ pour vous donner une idée de l'échelle, comme j'essaie de le faire régulièrement maintenant...




 Le joli soleil d'hiver de ce week end a été fort sympathique pour faire ces photos...

Et... j'oserai vous dire que je suis fière de cette pièce ! :-)




Rendez-vous sur Hellocoton !

samedi 31 décembre 2016

Fils de lumière

Mes création de poteries avancent, et j'en ai enfin récupéré une avant les vacances de Noël!

Au tout départ, je voulais faire quelque chose qui ressemble à des "boule DIY", c'est à dire à une boule qui ressemble à ça :

source : http://bykathalynn.over-blog.com/

Mais à réaliser en terre...
Après avoir fait une petite tentative infructueuse, je suis vite retournée au tour... plus "rassurant" pour moi...

Mais j'avais une idée qui avait germée entre temps, suite à quelques gribouillis toujours en cherchant des idées autour du thème du fil...



Bon, certes en voyant le résultat, vous me direz que peut-être c'est tiré par les cheveux... mais l'important, c'est que le résultat me plaise. En effet, il s'agit d'un photophore... qui change de ce que je fais d'habitude, car avec un dessin beaucoup plus stylisé et épuré. Vous me direz si vous aimez!

J'ai tourné une boule creuse en faïence blanche, puis, j'ai tracé mes jours dessus avec de jolies lignes circulaires concentriques... 
C'était un peu délicat, car plus j'avançais dans mes jours (j'ai commencé par les plus petites lignes), plus il fallait y aller avec toute la délicatesse nécessaire car la structure devenait plus fragile.
Pour le séchage, l'ai inséré des petits bouts de papiers pour maintenir un écart. On dirait un hérisson ! :-)




Après, comme j'ai eu des petit souci avec mon socle, j'ai ajouté une petite "clé" pour que la jonction se fasse bien.
Les soucis que j'ai eu étaient principalement dû à un manque de conception et d'anticipation de ma part... j'ai un peu fait n'importe quoi, mais je me suis bien rattrapée...

La petite clé entre le socle et le support

Le socle avec 3 petits picots pour support, pour que ce dernier tienne correctement

Vu de "devant"


La pièce est ensuite passée à sa première cuisson four avant la phase délicate de l'émaillage.

Comme j'ai pris une faïence, les émaux ne sont pas les mêmes que sur du grès : la cuisson émail pour une faïence s'effectue à la même température que la cuisson terre, c'est à dire environ 980°C.
L'avantage de cette température, c'est que les émaux peuvent avoir des couleurs plus vives...
J'ai choisi un joli bleu...
Puis... comme d'habitude, j'ai croisé les doigts.

Et le résultat est à la hauteur de mes espérances!





Par contre pas évident de vous montrer le résultat avec la lumière...
Mais je tente quand même !



Voilà, ma première pièce de l'année 2016-2017... et la dernière de l'année 2016 !

Je vous souhaite au passage un bon réveillon et à bientôt en 2017, où j'ai au moins 2 autres projets en cours dont je vous reparlerai...

D'ici là, profitez bien des dernières heures de l'année :-)

Rendez-vous sur Hellocoton !