mardi 29 août 2017

Autre expérimentation

L'année dernière, Clémentine nous a proposé de faire des réalisations à partir de "boudins" extraits à la "boudineuse". Si, si, je suis très sérieuse.
Alors... qu'est-ce qu'une boudineuse?
C'est une machine qui malaxe la terre, puis qui pousse la terre ainsi mélangée vers une sortie où l'on peut mettre différentes sorties. En l'occurrence il s'agissait d'une place avec 6 trous, donc, on a obtenu 6 boudins...Pour vous imaginer la machine, imaginez-vous une espèce de hachoir d’antan mais en nettement plus gros et motorisé...
En temps normal cet outil sert à recycler les terres.

J'avoue... l'idée de faire une réalisation avec ces boudins très épais ne m'enchantait pas du tout... mais bon, je n'allais pas faire ma "relou"...
Donc, je me suis mise à faire des entrelacs avec les boudins et j'ai fini par avoir une idée en les plaçant autour d'un support métallique un peu conique...
Le seul souci... c'est qu'il a fallu extraire le support... mais ne pas l'enlever quand la terre est trop fraîche et l'enlever avant que la terre ne sèche trop et ne se brise en se rétractant...
Comme la réalisation avait été commencée un cours juste avant les congés, j'ai pris la pièce avec moi. J'ai passé plusieurs soirées à peaufiner, mais surtout à surveiller le degré de séchage de la pièce... que j'ai finalement pu extraire sans trop de mal mais avec un peu de frayeur.
Une fois sortie de ce moule... il a fallu que je garde la pièce sous atmosphère humide. En effet, je n'avais pas de quoi mettre un fond à cette réalisation. Donc, un petit coup de "pshit-pshit" sur du papier journal, lui-même mis autour de la pièce. Puis j'ai emballé la pièce avec double sac plastique, toujours dans le but de bien conserver l'humidité jusqu'au cours suivant de poterie qui devait être dans 15 jours.

Voici quelques étapes de la fabrication, enfin une :-) :



Après la première cuisson terre, voici ce que cela donnait:



Enfin... l'étape que je redoute toujours un peu le choix de l'émail et l'émaillage en tant que tel...
Un émail m'avait bien tapé dans l’œil... mais j'ai toujours un peu d'appréhension, surtout que Clémentine m'avait indiqué qu'il fallait "chargé" l'émail pour avoir un bon rendu, comprenez mettre une bonne épaisseur d'émail.

Et... comme souvent, le résultat fut bien chouette !

Voilà le résultat !



Ça pèse tout de même son poids..

Mais j'aime bien ce résultat...malgré mes réticences à utiliser cette fameuse boudineuse !
Qu'en pensez-vous ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

mardi 22 août 2017

Marbrures

Vous souvenez-vous des boules que j'avais faites avec des terres mélangées? Bref, il me restait des bouts de terres marbrées... et s'eût été dommage de ne pas les utiliser...
Donc, j'ai repris tous les petits bout de terre que j'avais et j'ai fait un plat...

Je n'ai pas pensé à faire des photos intermédiaires...
Le résultat est assez sympa mais... j'aurai du mettre la plaque marbrée sur un support uni et surtout plus épais! Le plat doit faire un ou deux millimètres d'épaisseur... donc, c'est très fin et sûrement très fragile...

Et voilà quelques photos... prise avec ma petite boite à photos que j'ai bricolée il y a déjà quelques mois...




et un petit détail sur les marbrures...



Vu l'épaisseur, je pense que ce plat ne peut servir qu'en vide-poche ou bien éventuellement pour mettre quelques pétales séchés...



Rendez-vous sur Hellocoton !

vendredi 18 août 2017

One more time?

Hey! C'est encore un peu l'été, non?
Donc... c'est encore un peu la radio des blogueurs...

Petit Louis m'a un peu sorti de ma torpeur estivale pour que je dégaine quelques morceaux supplémentaires...
Mais bon, je réponds... "despacito"...

Donc, les 2 morceaux que j'ai envie d'ajouter simplement à la radio des blogueurs sont au nombre de 2 (personne ne respecte les règles, alors je ne vois pas pourquoi je le ferai non plus :-) )

Le premier vient de l'annonce du décès de Jeanne Moreau... Je ne connais pas vraiment tout ce qu'elle a fait, mais la chanson le "Tourbillon de la vie" reste bien accroché à ma mémoire à l'évocation de son nom. Elle avait cette voix un peu rauque si reconnaissable parmi tant d'autres...


Rien qu'à entendre les premières notes, et hop, je me mets à fredonner cet air si envoûtant...

Et de fil en aiguille, cela m'a fait pensé au duo entre Jeanne Moreau et Vanessa Paradis que j'ai découvert sur le tard... Donc, naturellement, voici une autre chanson douce que j'aime aussi beaucoup de Vanessa Paradis...


Et j'aime bien aussi cet air doux...
et ce joli refrain...
"Parfois on regarde les choses
Telles qu'elles sont
En se demandant pourquoi
Parfois, on les regarde
Telles qu'elles pourraient être
En se disant pourquoi pas"

Et oui... pourquoi pas?

Rendez-vous sur Hellocoton !