lundi 15 février 2016

Gentiane bleue

Depuis septembre, je ne fais plus de la poterie dans le même endroit qu'avant... Je vous en avais parlé. Désormais, je suis à l'école d'Art Claude Monet d'Aulnay-Sous-Bois.

Dans cette école, tous les ans, il y a un thème qui doit guider les réalisations des élèves... J'ai de la chance, car je peux aussi me permettre de faire des réalisations qui ne rentrent pas pile poil dans le thème... Mais, le thème est plutôt sympa cette année ! Il s'agit des fleurs.
J'avoue qu'en début d'année scolaire, avec les tristesses qui ont été de pair, cela m'a bien inspiré...

Je me suis lancée dans la réalisation d'une gentiane bleue... Une jolie petite fleur des montagnes, d'un bleu très intense :




J'ai d'abord réalisé le corps bleu de la gentiane au tour... en la réalisant "la tête en bas". Une fois un peu sèche (mais pas trop), j'ai ajouté les 5 pétales et quelques nervures...
ça ressemblait à peu près à ça :



Après, j'ai réalisé le socle de la gentiane, en partant, une fois de plus, deux petits pot tournés grossièrement puis déformés.
J'ai emboîté ces petits pots pour faire la base de la gentiane, en utilisant un grès chamotté (contrairement à la gentiane qui est en grès lisse).
Une fois les pièces cuites, je les ai émaillées. En vert "topaze" pour la base, et en bleu nuit (si mes souvenirs sont bons...) pour la gentiane.

Sur la photo ci-dessous, on voit la base émaillée, mais le corps tubulaire de la gentiane ne l'est pas encore.


Et là, vous me demandez comment ça va cuire ? Oui, parce que, je vous le rappelle, si on ne veut pas qu'une pièce colle dans le four, il faut trouver un système pour éviter cela...
En fait, j'ai tout simplement posé la fleur sur son socle. Dans le four, l'émail, en vitrifiant, sert de colle pour fixer la gentiane sur sa base.

J'avoue qu'au bout d'un moment, n'étant pas très optimiste sur le résultat, je ne pouvais plus trop voir ma gentiane... J'étais donc assez contente "d'en finir" et de la mettre dans le four...
Et puis, quand elle est sortie du four... je me suis réconciliée avec... :-)

La voici !


La fleur

La base

Le centre de la fleur

L'émail a cristallisé, ce qui fait un joli rendu

Et la gentiane en entier !

Donc... au final, elle me plait plutôt bien :-)

J'ai oublié de dire... La gentiane bleue trouvera sa place dehors...
Dans mon idée, j'aurai aimé ajouté une petite led au centre avec un petit système photovoltaïque pour qu'elle s'allume la nuit... Mais je n'ai pas pris le temps de creuser le sujet pour trouver quelque chose qui puisse convenir... Ou alors il faudrait le bricoler et je ne le sens pas trop... (si il y a des bricoleurs dans mes lecteurs... n'hésitez pas à me donner des idées/conseils !)

Rendez-vous sur Hellocoton !

mardi 9 février 2016

Photophore musical

Cela faisait une petite éternité que je voulais vous parler d'un photophore que j'ai réalisé il y a presque un an pour une amie et musicienne...
Pourquoi autant de temps avant d'en parler? Bah, parce que... quand je réalise un cadeau pour une personne, je suis plus pressée pour l'offrir que pour prendre des photos avant de l'offrir... Donc, j'ai attendu un peu avant d'avoir des photos...

J'avais quand même pas mal "réussi" mon coup... Je lui avait demandé un bout de partition de musique en lui précisant de chercher un air qui lui plaisait bien. Elle savait bien sûr que c'était pour une réalisation en poterie, mais je ne lui avait rien dit de plus...
Elle m'a dégotée une partition de "Balulalow" (que je ne connais pas)


Mais l'air de rien, j'ai pensé à vous, en essayant de faire plusieurs photos, étape par étape (ou presque)...
C'est un photophore fait à partir d'un grès chamotté (donc, la terre n'est pas lisse) et de couleur "grise" (elle s'appelle terre "Irak")

Voilà donc les photos...

perçage des croches, des double-croches et des blanches en cours...

La clé de sol a été difficile mais tient la route. Les cerises? 
C'est pour donner une idée d'échelle de ce photophore.

La fleur? C'est pour être sûre que la bougie ne s'éteigne pas... 
et c'est aussi un clin d’œil pour la propriétaire :-)



Et le voilà sorti du four terre. En entier... surtout les clés de sol...



Après... place à l'éternelle question de : "mais quel émail choisir?"
Finalement, j'ai choisi un émail "bleu-gris", un peu mat et qui permet aussi de garder un peu la couleur naturellement pyrité de la terre choisie.

Et voilà le résultat en sortie de four émail !

Restait à faire le test lumière et à vous partager de jolies photos... Là, c'est la partie remplie par la propriétaire, que je remercie !

test lumière !





Et enfin, une dernière photo pour la route... à la lumière du jour...



Voili, voilou !

Les prochains articles poteries... quand je prendrai le temps... ce seront des créations réalisées dans mon nouveau club aulnaysien ! (Je sais que ça peut attiser la curiosité de certains de mes lecteurs :-) )

Rendez-vous sur Hellocoton !