mercredi 31 octobre 2012

Halloween!

 Des petites news vite fait bien fait de mon actualité de poterie...

Juste quelques photos (moches, vivement que je change de téléphone, pour me dépanner... surtout quand je pense à prendre un appareil photo.. sans batterie). Ce sont des petits photophores en cours de création pour Halloween... de l'année prochaine :-/

Et un merci spécial à Princesse pour m'avoir permis de publier à temps, et à Clair de Terre pour l'inspiration.








Allez, je file au dodo, puis en we, moi ! :-)
Rendez-vous sur Hellocoton !

dimanche 28 octobre 2012

Livres jeunesses : les (re)découvertes.

De temps en temps, je flâne à la fnac ou au virgin... c'est parce que j'ai un peu de temps, que c'est sur mon chemin et que j'ai envie de me laisser porter par le hasard. Je file évidemment quasi tout droit au rayon jeunesse. Comme un papillon attiré par la lumière, je suis attirée par les jolis dessins et les histoires fabuleuses.

Voilà donc mes découvertes qui sont, soit des nouveautés, soit des "vieux" livres mais toujours sympathiques à découvrir ou redécouvrir, selon)
Dans les nouveautés, j'ai trouvé toute une collection de livre-autocollants sur différentes thématiques. Le principe est simple : à chaque double-page, on peut coller des autocollants prévus où on veut.Les autocollants, c'est top ! Ça marque à tous les coups, chez les petits ou les "grands-petits"


La quête du dragon...
.. et les autocollants !


L'attaque du château...
... et les autocollants !
































Il y a aussi des nouveautés qui sont en vérité des vieux livres remis sous un autre format. Par exemple, "Le Petit Prince" est disponible en format livre popup. Mais, personnellement, je n'accroche pas vraiment. Je suis trop attaché à la version originale. En revanche le "Devine combien je t'aime" est, je trouve, très bien revisité en version popup ! J'adore ! 



Si vous vous souvenez bien, je vous avais aussi parlé des livres de A.Guilloppé ici et . Il nous offre un nouveau livre! La première version était en noir et blanc, la deuxième avec l'or du soleil qui servait de guide le long des pages. Maintenant, le thème étant la jungle, on trouve des tâches de couleurs vives ici et là avec des aras, des toucans, etc..; et une chute que je qualifierai de "terrriiible" ! J'accroche totalement !


Enfin, une spéciale dédicace à Petit Louis grâce à qui j'ai découvert des histoires de Claude Ponti : un imaginaire que j'aime beaucoup. Grâce au pirate, j'avais eu l'île des Zertes en main. Là, j'ai craqué pour le "Doudou méchant". Je n'ai pas la collection complète des Ponti, mais ça me donne presque envie de les avoir tous !


Le Martabaff en action


Les Bouchanourrirs au fond à gauche

Tout ça fait une jolie escarcelle pour le père Noël... eh oui, il faut y penser tôt !
Rendez-vous sur Hellocoton !

samedi 13 octobre 2012

Parlons pot, parlons bien.

Mon club a repris son activité depuis le 20 septembre, et je ne vous en ai toujours pas reparlé de mes créations. Et je crois qu'il faut que j'en parle! Je crois aussi que j'ai presque besoin de vous car mon inspiration n'était pas vraiment au rendez-vous jeudi dernier... D'ailleurs, j'ai ajouté un petit truc joli sur le blog dans la colonne de droite : "Mon blog se nourrit de vos commentaires" :-) A bon entendeur...

Alors si je n'ai pas trop parlé poteries, c'est pour différentes raisons, et j'en vois principalement 2. La première, c'est que j'ai mis vachement de temps (et de coeur) à détailler la création de bracelet brésiliens. D'ailleurs, le petit concours est toujours ouvert jusqu'à la fin du mois d'octobre. Je n'ai qu'un participant, c'est maigre ! :-). La deuxième, c'est que j'ai dû faire un A/R très spécial à Agen pour le mariage d'une de mes meilleures amies. Et quand il y a de si jolies occasions, il y a forcément de l'inspiration, ou de l'envie d'avoir une idée.
Leur mariage avait la thématique du voyage, car ils aiment tous deux beaucoup voyager et que lui a eu une partie de sa vie en Chine. Ils ont été très bien inspiré sur leur faire part. Et j'ai donc repris un peu à mon compte cette inspiration. J'aurai pu faire un modelage, mais la désormais Madame Dorothée m'a dit qu'elle préférait de l'utilitaire; Soit! Mais du joli utilitaire. Mais de l'utilitaire avec du sens.
Bon, rien ne sers de trop écrire, reste à zyeuter ! Par contre, soyez (encore!) très indulgents, car les photos sont prises de mon téléphone portable... (sauf celle du faire-part).








L'Amitié a pour moi beaucoup de sens, j'ai mis tout mon coeur dans cette réalisation en cours. J'espère que les dieux du feu et de la terre me permettront d'arriver à un joli résultat... (j'ai un peu la hantise des bulles cachées).

Rendez-vous sur Hellocoton !

samedi 6 octobre 2012

Bracelet brésiliens - mode de fabrication

Suite aux pulsions frénétiques d'achat de bracelets brésiliens par la Princesse, je lui ai promis de lui expliquer comment les fabriquer mais surtout, comment créer des motifs originaux.
Avant d'aller plus loin, je la remercie pour avoir raviver la flamme des bracelets brésiliens et celle de la création. :-) ... et je viens de constater qu'elle fête aujourd'hui ses 6 ans de blog, alors, ça tombe bien!
Du coup, voici une note longue pour les plus endurant(e)s d'entre vous. Et pour vous mener au bout de la lecture, je vous réserve une mini-surprise en bas :-).

Le principe du bracelet est simple. C'est comme tout : une fois qu'on a la recette, on peut en refaire autant qu'on veut.

Ingrédients
- une épingle à nourrice
- des fils de couleurs (genre coton perlé, ou fil de coton retor, par exemple - du fil, quoi ! )
- un blue jeans (ou pantalon ne craignant rien)
- du papier petit carreaux
- des crayons de couleurs

Préambule
Avant de faire ce billet, j'ai fait pas mal de recherches sur le net. J'ai appris beaucoup de choses, mais je ne peux pas tout expliqué d'un coup. Alors je vous présente ma méthode d'avant mes recherches "nettisitiques". Il me semble qu'elle ne sera ni trop simple, ni trop compliqué, pour quiconque souhaite créer (et non copier) ses propres bracelets brésiliens

Les bases
Pour réaliser un bracelet brésilien, c'est simple. Je le répète pour que vous en soyez bien persuadé ! La fabrication repose sur l’enchaînement de double noeuds. J'ai bien dit double noeuds. C'est ce qui confère la "platitude" du bracelet. On peut faire de simples noeuds, mais dans ce cas, le bracelet sera torsadé et non plat. Il y a 2 types de noeuds. (En réalité 4, mais simplifions). Selon le noeud, la couleur obtenue ne sera pas la même. C'est très bien expliqué et illustré sur ce site :

noeud à droite

noeud à gauche
Préparation
Pour réaliser un bracelet, il faut avant toutes choses, réaliser un patron pour savoir quel motif on va créer. Pour ce faire, il faut se munir de papier petits carreaux et de crayons de couleur. J'ai gardé tous mes anciens patrons, et voilà ce que ça peut donner:



Prenons un exemple, et supposons qu'on veuille faire un bracelet avec 10 fils. Evidemment, plus il y a de fils, plus large sera le bracelet. Personnellement, je prends quasi systématiquement des paires de fils. Donc, dans notre exemple cela fera 5x2 fils. Le squelette se dessine ainsi : 




Dans le cas"simple" que j'expose (c'est à dire avec 2 types de point), il faut savoir que le fil aura un parcours en "diagonale". Comme ça :



Et donc à chaque croisement de fil, selon si on utilise le noeud à droite ou à gauche, on obtient l'une ou l'autre couleur... sauf pour les intersections de même couleurs. Ceux-là, je les appelle les "invariants" et je les colorie en premier.





Après je fais du coloriage jusqu'à obtenir un motif qui me satisfait. Comme ça:



Vous suivez toujours? Oui? C'est bien. Non, posez-moi vos questions!

Une fois le patron défini, on peut se lancer dans la réalisation.

Recette
Il faut d'abord prendre une bonne longueur de fil. Il ne faut pas hésiter ! Surtout que certaines couleurs seront plus consommées que d'autres. Une fois chaque fil coupé, on les "plie" en 2 avant de les nouer. Là on se munit de son épingle à nourrice, dans laquelle on passe la boucle des fils, et on la fixe sur son "pantalon-qui-ne-craint-rien-et-surtout-pas-les-trous":

On procède au rangement des fils dans le bon ordre. Attention : les 2/3 premiers rangs sont les plus difficiles, car il faut le temps que les noeuds forment le début et donc "aplatisse" le bracelet. Pour 10 brins, je fais 5 noeuds d'un côté, et 5 de l'autre pour réaliser une rangée. et ainsi de suite...


Sur la photo ci-dessus, 2 rangs sont effectués. Le dernier rang est composé de :
- à gauche : point à gauche, 3 points à droite
- à droite : point à droite, 3 points à gauche
Et pour finir la rangée, on fait le dernier point au milieu, à droite ou à gauche, selon sa convenance; En effet puisqu'il s'agit de 2 fils de même couleur et au milieu, cela n'a pas vraiment d'importance

A la fin, une fois la bonne longueur réalisée, il suffit de faire 2 tresses pour pouvoir nouer le bracelet au poignet. Comme cela :


Ça le fait, non?

Les Astuces
Pour les débutants:
Le mieux c'est de commencer par un modèle en "chevrons" ou en "v", afin de mieux maitriser les 2 types de noeuds expliqués au dessus, et surtout de mieux appréhender le serrage du noeud. Il est important d'avoir un serrage constant sur toute la longueur du bracelet afin d'avoir un tressage uniforme et donc, une largeur constante.
Si je vous fais un peu peur en vous disant ça, c'est que je suis passée par là : lors de ma première tentative de bracelet, j'ai tiré tellement fort sur le fil... qu'au bout d'un moment, je l'ai cassé! En réalité, il ne faut pas serré à fond le noeud...

Autre chose pour les noeuds, je ne sais pas si cela se voit bien sur les schémas au dessus, mais, en fait, le fil qui "ne tourne pas", il faut le considérer comme le support, et le tendre un peu.

Pour les moins débutants:
Il y a un problème de taille, que je n'ai jamais réussi à bien déterminer à l'avance : la longueur de fil nécessaire pour la longueur d'un tour de poignet. et il m'est arrivé, de n'avoir pas assez de fil... ou de casser le fil... Dans ce cas, on peut "récupérer" en glissant un autre fil sur l'envers, comme ça (en espérant que vous puissiez deviner y voir quelque chose...) :



Ensuite, pour les aventureux, et surtout pour les créatifs, on peut imaginer ajouter des perles avec un tout petit fil à glisser sur l'envers... Ou bien faire des "trous"... comme j'avais tenté il y a longtemps, comme cela :



Et si vous aller sur le site où j'ai repompé les images, vous verrez d'autres types de noeuds, qui doivent permettre de démultiplier des patrons de bracelets!
Il y a d'ailleurs beaucoup de choses sur ce site américain : http://www.braceletbook.com/, qui contient quelques tutoriels plutôt bien expliqués et bien illustrés.

Alors, j'ai quelques bracelets à vous montrer... mais pas beaucoup... car j'en ai beaucoup donné... c'est pas pour rien, qu'en anglais, cela s'appelle "friendship bracelet" !



Ah, oui, la surprise ! J'offre un petit bracelet brésilien à celui ou celle qui me dit avec combien de fils j'ai réalisé le bracelet bleu et jaune de la photo d'au dessus. Quand je dis "fil", je parle du nombre de fil que j'avais au départ, de mon bracelet, juste avant de faire la première rangée de fil.
Je vous laisse répondre en commentaire. Vous avez jusquà la fin du mois d'octobre pour me répondre!
La princesse, peut participer; mais elle a déjà gagné une surprise... :-) Oui, je suis comme ça, j'aime bien faire des surprises !!!
Rendez-vous sur Hellocoton !