jeudi 20 septembre 2012

Le chiffre du jour : 2

Héhé ! C'est un grand jour aujourd'hui ! Je vais faire court.

J'ai 2 choses à vous dire d'hyper important aujourd'hui. Le monde entier a besoin de le savoir ! 

Du moins important au plus important (ou l'inverse, je ne sais pas trop).



Aujourd'hui, les séances poteries recommencent : ô joie ! Ça tombe bien, j'ai pas mal de projets en tête, mais d'abord des projets à finir ... Je ne dévoile pas mes projets, des fois que je change d'avis ou que ça ne se passe pas comme prévu.

Et Aujourd'hui, Blogounet chéri fête ses 2 ANS !!!
Ça va peut être paraître un peu "j'me la ramène", mais je suis trop fière! J'ai tenu le coup. J'ai créé 46 articles en 1 an, soit + que l'année d'avant et une moyenne d'un tout petit peu moins d'un article par semaine (mon objectif...)
Cette année a été assez riche pour moi en terme de "geekeries" : j'ai ouvert une page Facebook (dont le Nicolas dit que ça sert pas), j'ai ouvert un compte Twitter (je ne sais plus si il ne dit pas la même chose pour ça aussi), j'ai découvert Google Reader (oui, je sais, il serait peut être temps) et j'ai découvert d'autres blogs (ne parlant pas de poterie, mais je ne suis pas sectaire :-) )
J'ai offert des poteries, bien sûr à mes proches, mais aussi à des heureux chanceux qui lisent mon blog (et qui ne sont pas pressés de recevoir les cadeaux)
J'ai rencontré David en vrai, qui fait moins peur que sur la première photo qu'il avait de lui à l'époque sur son blog (dommage que je ne la retrouve pas, sinon, je vous l'aurais linké).

En bref, je me fais plaisir. Pourvu que ça dure.
Et j'espère que vous aimez me lire... au moins parfois.

source photo : morguefile
Rendez-vous sur Hellocoton !

lundi 17 septembre 2012

Le Chalet

Dans ma carte postale, je vous disais que j'ai passé mes vacances dans un endroit qui me tient particulièrement à coeur. Je ne vous donnerai même pas le nom de ce petit village de montagne, car c'est un peu mon petit coin de paradis perché au calme. J'ai eu la chance d'aller dans ce chalet pendant toute mon enfance pour beaucoup de vacances : celles d'été, celles d'hiver et celles de la Toussaint.


Ce chalet, c'est celui de mes Grands-Parents qui ont eu un coup de cœur pour le lieu et la vue et qui ont décidé il y a 40 ans d' y installer leur deuxième chez eux avant même d'avoir leur chez eux. Cinq générations ont pu en profiter ! Vous vous rendez compte ! Des parents de mes grands-parents à mes propres enfants !

Beaucoup de souvenirs y sont attachés. Surtout plein de petits souvenirs d'instants répétés qui restent accrochés à tous mes sens. Cet endroit, c'est le chalet, comme on dit dans ma famille... j'ai parfois presque envie de dire que c'est mon chalet...

Parfois, quand je rêve d'un peu d'évasion et de grands espaces, je pense à lui et je vois ce paysage si beau de la chaîne du Mont-Blanc. Un paysage si familier pour moi. Dans ces moments de flâneries, c'est comme si je pouvais me transporter dans l'espace et dans le temps.
Je sens cette odeur de bois chauffé au soleil... ou bien, les odeurs de foin coupé. L'hiver, c'est plutôt les effluves de raclette qui me reviennent ou bien celles des marrons grillés dans la cheminée avec un bon petit vin blanc. Je peux presque entendre le crépitement du bois sous la chaleur du feu.
Mais c'est certainement le "tic-tac" de l'horloge qui résonne le mieux dans mes oreilles. Un bruit qui m'a toujours rassuré, une mesure du temps posée et régulière. Ecoutez aussi le bruit de l'anti-monte lait : "clap, clap, clap". Il monte gentiment jusque dans la chambre où je dors. Ce doux clapotis me réveille tout doucement avec la satisfaction de savoir que le petit-déjeuner est déjà prêt. Le lait, que je suis allée cherchée  avec ma soeur la veille au soir, vient de la ferme du dessus. Il n'a pas le même goût que celui du supermarché. Le pain aussi a une saveur particulière. Sa mie bien dense permet d'étaler sans mal une petite couche de beurre, suivie d'une deuxième couche de miel ou de confiture. Il n'est d'ailleurs pas facile de choisir parmi toutes ces confitures réalisées par Grand-Mère.

Les jours maussades où le brouillard nous isole (en particulier à la Toussaint...) la séance puzzle de 500 ou de 1000 pièces occupe très bien grands et moins grands. Mon père vous parlera plus certainement des parties de Nain-Jaune à overdose, ce qui explique son aversion - que dis-je ! - son allergie à ce jeu.

Les nuits sont aussi à raconter. Certaines sont magnifiquement zébrées d'éclairs déchirant le ciel étoilé d'été. C'est aussi beau que le son et lumière du 14 juillet. La plupart sont plus calmes. Parfois, on a dû mal à s'endormir quand certaines pensées vous assaillent. Alors, je regarde les étoiles en buvant un petit lait chaud au miel accompagné de ma Grand-Mère que j'aime énormément.

Des joies simples, finalement. Des petits souvenirs à jamais accrochés à ma mémoire et mon coeur. Ceux qui vous mettent de la couleur à vos souvenirs.
Ceux qui vous rappellent la douceur de votre enfance.
Rendez-vous sur Hellocoton !

lundi 10 septembre 2012

Parc de Merlet

Oui, je suis encore en train de vous raconter mes découvertes de mes vacances ! Enfin, là, c'est peut-être plus pour les photos...

En tout cas, ce n'est pas toujours facile de trouver des activités et/ou des découvertes à faire quand on a de jeunes enfants de moins de 5 ans en vacances à la montagne.
Justement, le parc de Merlet peut plaire aux petits comme aux grands! Il s'agit d'un parc animalier où le visiteur peut voir plusieurs espèces d'animaux de la montagne. Le parc est un grand espace clôturé d'environ 20 hectares, et les animaux vivent en liberté au sein de cet espace. Habitués à voir défiler de nombreux "hominidés" sur les sentiers parcourant le parc, on peut les admirés sans mal... et faire de jolies photos (voire trop !)

Bouquetins


Chamois

Mouflon


La tentation de toucher la marmotte est forte... mais c'est bien évidemment interdit (et les dents de la marmotte doivent être sacrément affûtées)

Marmotte en mode carpette !
Rendez-vous sur Hellocoton !

mercredi 5 septembre 2012

Retour sur les vacances... le barrage d'Emosson

Ça y est, c'est la rentrée.. c'est le moment d'être un brin nostalgique et de repenser aux vacances, non? :-)

Une de nos premières excursions se passa en Suisse. Une fois passé le tarif quelque peu prohibitif (le pire étant peut-être la place payante de notre ainé de 3 ans), j'ai été sous le charme de la vue et tout autant des moyens de transport pour arriver à ce barrage EDF.
Le départ s'effectue de Châtelard, petit village Suisse place juste de l'autre côté de la frontière à l'altitude de 1129 mètres. La première montée est sans nul doute la plus spectaculaire. Elle s'effectue à bord d'un funiculaire et nous monte assez rapidement jusqu'à son arrivée de 1821 mètres (soit 692 mètres de dénivelé). Pour cela, il prend le chemin le plus court et il monte des pentes de ... 87 % ! Quasi 90° ! En tout cas, lors de la montée, j'ai été impressionnée de voir ce mur de montagne se dresser devant moi et j'ai dû me dire "et il arrive à gravir cela?! C'est fou!" Et effectivement ça monte! Il y a quand même un petit arrêt sur rails pour pousser un wagonnet afin d'équilibrer les charges entre la cabine qui monte et celle qui descend.

Vue pris du départ (et ce n'est pas la partie la plus pentue)
Arrivée en haut, ce n'est pas fini ! Mais la vue est superbe sur les monts enneigés.

Ensuite, un petit train à flanc de montagne nous emmène jusqu'au pied du barrage. On traverse aussi de petits tunnels dans le noir. Presqu'un retour en enfance au vu du petit train. tenez le voici :
A l'arrivée, le barrage impressionne. C'est haut! C'est large! Remarque, je ne suis peut être pas objective: j'ai toujours trouvé les ouvrages de barrages impressionants.

Reste une petite montée à faire avec un petit funiculaire dénommé Mini-funic... à la couleur rouge suisse, bien évidemment. Là aussi ça monte dru, mais cela impressionne moins que le premier. Là-haut, découverte du lac du barrage et une vue toujours aussi splendide.



Bref, c'était une belle entrée en matière pour débuter nos vacances!
Rendez-vous sur Hellocoton !