dimanche 28 novembre 2010

La Poterie de Marnaz, un souvenir d'enfance

Cette année, j'ai appris avec une certaine tristesse la fermeture de la poterie de Marnaz (en mars 2010). Avec mes parents, nous y allions régulièrement. Peut être pas tous les étés, mais de temps en temps, admirant des bleus intenses et des verts profonds ornés de décors traditionnels savoyards.

Marnaz est un village savoyard (4 450 habitants, tout de même ) niché dans les Alpes, dans un coin de Haute-Savoie qui me tient particulièrement à coeur. La poterie de Marnaz est un atelier très ancien puisque son ouverture remonte au 18ème siècle. C'est une affaire familiale puisque toutes les étapes de fabrication se sont transmises de génération en génération. Cécile Coronel-Guyot âgée actuellement de 94 ans, a commencé elle-même dès 14 ans et vient juste de prendre sa retraite. Elle s'occupait entre autres de la réalisation des motifs au barolet. Bernard Coronel fils de Cécile Coronel Guyot tourna les dernières pièces de la poterie.

Quand je dis TOUTES les étapes sont réalisées par la famille, ce n'est pas que des mots. En effet, l'argile elle-même est extraite près de Marnaz. Cette argile donne la couleur rouge brique au "cul des pièces". Elle est tournée : bols, pichets, plats à tarte, coquetier ... Il n'y a pas de tournassage. Une fois la première cuisson faite, de l'engobe est apposé: une couche uniforme est tout d'abord appliquée, puis les motifs sont réalisés au barolet, sorte de poire remplie d'engobe, avec pour chaque barolet, une couleur différente. Enfin, un émail transparent recouvre le tout pour donner la brillance aux pièces.

Je crois que ce qui caractérisait tant cette poterie étaient la couleur de ces pièces et ces motifs simples et traditionnels dégageant un grâce toute naturelle et si plaisante à voir. D'ailleurs, sa renommée fut connue : elle donna 10 bols pour l'exposition dont je vous ai parlé récemment, 1001 bols.
Rendez-vous sur Hellocoton !

dimanche 21 novembre 2010

Totoro !

Certains d'entre vous ont trouvé immédiatement. Quelle culture ! Il faut dire que ma devinette était peut être trop facile. J'essaierai de corser la chose les prochaines fois...

Mais peut être que d'autres de mes lecteurs et lectrices se demandent qui est ce mystérieux Totoro... C'est le personnage principal du film d'animation japonais "Mon voisin Totoro" de Hayao Miyazaki (1988). Une animation  que j'aime beaucoup car emplie de légèreté et de poésie.
Je vous conseille donc de le voir (ou de le revoir !) ainsi que les autres films dont "Le Château Ambulant" (2004) et " Le voyage de Chihiro" (2001) qui font partis sans conteste de mes favoris. J'en profite aussi pour parler du magnifique film d'animation de Isao Takahata, confrère de Miyazaki et tous les 2 réalisateurs des studios Ghibli : "Le tombeau des lucioles". C'est simplement poignant. A déconseiller si vous avez déjà le moral dans les chaussettes...

Mais revenons-en au sujet principal. Voici mon "oeuvre":


Un oeil affûté reconnaîtra les noiraudes sur le tronc de l'arbre...

Peut-être serez-vous étonnés si je vous dis que les trois morceaux ont été élaborés dans un premier temps au tour?
La souche, tout d'abord : il s'agit d'un contenant cylindrique auquel j'ai ajouté des décors pour marquer les racines... et poser les deux noiraudes !
Le parapluie est au départ un bol, que j'ai découpé au bord et j'ai marqué les baleines pour un peu plus de réalisme.
Enfin, la pièce maîtresse:  TOTORO ! J'ai réalisé une pièce fermée au tour, de forme semblable à une poupée russe, avant de lui adjoindre bras, pieds, oreilles mais aussi les marques sur le poitrail. Attention!!! Il s'agit là du GRAND Totoro, car comme le disait Petit Louis, il existe le moyen Totoro et le petit Totoro, aussi appelé Chibi Totoro dans la langue japonaise.

Je me suis bien amusée pour le faire, un vrai régal ! D'ailleurs je me demande si je ne vais pas me lancer un de ses jours dans la réalisation du Chat-Bus. Il est terrrrrrrible le chat-bus !!! Je l'adooooorrre !
Mais bon, ça attendra un peu car j'ai pas mal de projets en cours...

Enfin, j'ajoute que j'offre volontiers un Chibi Totoro à Petit Louis, premier à avoir répondu juste à ma devinette. J'espère seulement qu'il sera patient car je ne pourrais pas le réaliser de suite... (en espérant que cela lui dise et lui plaise, bien sûr...)
Rendez-vous sur Hellocoton !

mardi 16 novembre 2010

Devinette !

Je voudrais vous présenter une réalisation que j'aime bien, car elle m'a permis de combiner les joies du tour et du modelage.

Mais je suis d'humeur joueuse aujourd'hui, et je voudrais vous faire deviner ce que c'est...

Voici quelques indices...
[NDLR : l'Anonyme, qui se reconnaîtra, n'a pas le droit de donner la réponse (bien évidemment) mais seulement des indices supplémentaires si cela lui chante - mais pas trop fort, sinon, il va pleuvoir, hein...]

Il s'agit donc d'un animal imaginaire dont le prénom est composé uniquement de O, de R et de T. Il vit plus fréquemment dans les contrées japonaises, mais il est rarement vu. Seules les âmes pures des enfants peuvent le voir.

Je vous laisse chercher un peu avant de vous donner d'autres indices...

Alors... une idée?
Rendez-vous sur Hellocoton !

lundi 8 novembre 2010

1001 bols ... un concept réussi !

Comme pour d'autres choses, je m'y suis prise au dernier moment... Mais j'ai quand même pris le temps d'aller voir l'expo temporaire dont je vous parlais dernièrement. Il était temps : l'exposition se finit le 10 novembre...


Alors j'ai quelques points négatifs sur cette visite... D'abord le côté "pas pratique"... Les bols qui sont exposés dans des boîtes ne sont pas toutes réunies dans le même lieu, et quelques "boîtes à bols" sont dans d'autres vitrines de l'avenue Daumesnil. En fait, c'est une exposition assez confidentielle... Par contre, pas le droit de prendre de photos... J'en ai juste "chopée" une ou deux à travers les vitrines pour les "boîtes à bols" exposées un peu plus loin... Juste pour vous donner une petite idée...



Dans cette exposition il y en a vraiment pour tous les goûts. J'ai trouvé certains bols hideux et d'autres merveilleux, avec une finesse telle que j'aurai peine à vouloir les prendre entre mes mains de peur de les briser... Des décors parfois très soignés ou bien traditionnels, et des origines très variées : Chine, Suisse, France, Corée, Japon, Inde, Portugal ... De jolis souvenirs sont revenus à moi en voyant les bols de la poterie de Marnaz, dont je vous parlerai prochainement: de la poterie savoyarde avec des couleurs assez incroyables. J'ai aussi enfin compris quel était le 1001ème bol, qui, en réalité est le 1er bol : c'est le bol qui a servi de "modèle". Il est tout simple et est fabriqué en Inde et à usage unique, puisqu'il sert à boire le thé. Ensuite, le petit bol est jeté derrière soi, un peu à la manière des verres de vodka russe...

Poterie de Marnaz au centre

Des "bols-coraux"? ou biens des "bols-champignons"?



 










J'aurai bientôt le livre de l'expo sous la main pour lire avec plus de détail les origines de chacun de ces bols. Mais le livre n'était plus en stock, il a fallu le commander.

Je suis repartie de là avec quelques idées dans la tête, avec un petit bol vraisemblablement en porcelaines mêlées que ma très chère Maman m'a offert... Et surtout avec l'idée que le concept de cette exposition était vraiment bien réalisé: un bol, c'est tout simple, mais que d'idées! Que de choses totalement différentes! Que de variétés!
Rendez-vous sur Hellocoton !